Nos vies de Maman

Un blog de maman sur toutes nos vies de Maman !

Le stress des matins

Le réveil sonne… Déjà ! Non ! Et pas le droit de se rendormir : la course commence dès à présent. Un vrai contre la montre. Avec la sanction des portes fermées à l’école en cas de retard…

Le biberon de Mini-Tam qui pleure déjà. Préparer, chauffer, lui donner. Longtemps.

En même temps, commencer à réveiller les deux plus grands. Allumer leurs lumières. Ouvrir les volets. Leur faire des bisous-guilis-calins. Voir Petit-Tam refuser de se lever, il ne prend même pas la peine d’ouvrir les yeux et continue ses ronflements. Et Grand Tam de se lever sans un mot… pour s’installer dans notre lit avec oreiller, doudou et livre pour se cacher sous la couette. C’est vrai qu’on est mieux là au chaud, à sa place je ferai pareil ! Allez, on se lève et on avance !

Changer et habiller mini-Tam. Préparer en même temps les vêtements des plus grands. Qui ne veulent toujours pas se lever. Encore moins s’habiller. Persuader, négocier, s’énerver. Parce que la course commence et qu’il faut passer par là tous les matins ! On se dépêche !

Réunir tout le monde pour le petit déjeuner. Non, ce n’est pas l’heure de jouer aux playmobils… Et toujours un qui n’a pas le bon bol, la bonne cuillère, qui aujourd’hui ne veut pas de chocolat mais des céréales, un deuxième verre de jus d’orange et non le lait est trop chaud, ou pas assez, qui pleure pour une tartine avec un petit bout cassé (c’est normal, tu as mordu dedans !)… Et puis les vitamines, les médicaments, sirop pour la toux ou spray nasal pour le malade du moment… Allons, plus vite maintenant ! Il est tard…

Les brosses à dents sont prêtes, le dentifrice étalé, les gobelets remplis d’eau, alors tout le monde à la salle de bain ! 3 minutes de brossage, c’est long ! Petit Tam, fais de la place pour ton frère sur le tabouret, Grand Tam, arrête de pousser petit Tam, j’arrive Mini-Tam, ne pleure pas ! Et non, on ne brosse pas les cheveux de son frère avec sa brosse à dents, c’est malin vous avez du dentifrice partout sur la tête ! Bon, un coup de peigne, un peu de lait de toilette pour se débarbouiller. Vite ! on va être en retard !

Allez, chaussures ! Non, ce n’est pas le bon pied. Oui, tu mets ton manteau. Non, ce n’est toujours pas le bon pied. Et je ne sais pas où est ton bonnet, c’est justement pour cela qu’il faut ranger ses affaires ! Plus vite ! Oui, c’est le bon pied, mais ferme bien tes chaussures. Toi, cherche ton bonnet. Vite, vite !

Pendant ce temps, ranger la cuisine et les pyjamas qui trainent, et finalement, fermer les chaussures et les manteaux, chercher le bonnet et le toujours manquant deuxième gant, habiller Mini-Tam qui s’impatiente, vérifier que tout le monde a bien ses doudous, prendre les sacs avec couches et/ou changes pour la crêche…

En voiture ! La fin de la course ? Même pas ! Cette fois, ça y est, on est en retard. C’est l’heure où il faudrait être à l’école pour Grand-Tam, et il faut faire monter tout le monde en voiture, les arnacher, installer Mini-Tam, revenir chercher au moins un doudou laissé dans l’entrée, fermer la maison, démarrer la voiture… C’est parti, et on remet ça 5 minutes plus tard sur le parking, poussette en sus. Tout le monde descend. Il n’y a déjà plus que quelques retardataires, on se dépêche, la préposée aux grilles nous attend, elle va fermer derrière nous…

Ouf, c’est bon, à la dernière minute comme d’hab, mais on y est ! Un coup d’oeil sur le menu de la cantine, et plus qu’à enlever manteau, bonnet, gants, écharpe, chaussures, à recoiffer les cheveux ébouriffés, à se moucher, à enfiler les chaussons, à faire des bisous, à rappeler pour la enième fois depuis son entrée en maternelle « Grand-Tam, tu as oublié de dire bonjour à la maitresse… », à repartir, à revenir apporter le doudou oublié sous la poussette…

Voilà, maintenant… Direction la crêche pour Petit-Tam et Mini-Tam ! Avec le stress de l’heure en moins, c’est plus facile… Et ensuite, ouf ! Au boulot !

Combien de fois ai-je dit « plus vite » ? « Dépêchez-vous » ? « On n’a pas le temps » ? « On est en retard » ?
Quel stress pour les enfants ! Et comment faire autrement ? Avancer l’heure de réveil ne change rien, bizarrement, l’organisation est bien huilée, mais non, on court toujours, et on est toujours tout juste à l’heure…

Des idées ? Des témoignages ? Des conseils ? Je suis preneuse ! ;o)

Publicités

6 commentaires sur “Le stress des matins

  1. Valérie WonderMômes
    février 7, 2013

    C’est la même chose à la maison, la course du matin…et je n’ai pas encore trouvé comment faire autrement 😉

    • MumChérie
      février 7, 2013

      Je ne devrais pas dire ça mais… ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule !
      Les autres mamans paraissent tellement sereines à l’école… Mais peut-être donnent-elles simplement le change elles-aussi ? :o)

      • Valérie WonderMômes
        février 7, 2013

        Oui tu as tout compris, on se donne toutes l’air de gérer à fond alors qu’on fond on rame toutes le matin ou presque lol

  2. Claire
    février 13, 2013

    On teste demain matin pour la première fois un réveil spécial enfant, qui réveille tout en douceur. Je l’ai réglé 5 mn avant l’heure à laquelle je la réveille d’habitude. On verra bien ce que cela donne. J’en parlerais sûrement dans un prochain billet sur mon blog !

  3. Pingback: R… comme Réveil | Ma (nouvelle) vie à la maison

  4. Pingback: La course du matin… | Nos vies de Maman

A vous les Mamans... Laissez un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le février 7, 2013 par dans Billets d'humeur, et est taguée , , .

Commencez ici

%d blogueurs aiment cette page :